Commentaires sur Abri anti-ombres

    texte Sandrine B

    Les volets clos de ma vie

    Les volets de ma vie sont clos à l’infini
    Mon monde est différent, je vis tout de dedans
    Que par le ressenti, le toucher, c’est ma vie
    Qui n’a jamais rêvé de pareille liberté !

    Le monde est à l’image de ce que j’en ai fait
    Du bout de mon pinceau il est toujours plus beau
    Toutes ces choses dans vos yeux que vous voyez passer
    Je peux les façonner comme je l’ai désiré

    Ne posez pas sur moi vos regards de pitié
    Je n’suis pas malheureux de n’pas voir votre monde
    Le mien est merveilleux, le votre devient immonde

    Derrière mes rideaux noirs jour et nuit je peux voir
    Que l’on peut vivre heureux, près du cœur loin des yeux
    Qu’on peut vivre dans le noir sans qu’il soit désespoir
    Les volets de ma vie restent mon paradis

    Sandrine B, amoureuse des mots, Guéreins, Ain

    Posté par Sandrine B, 15 juin 2011 à 12:43 | | Répondre
  • texte Sandrine Mercier

    La lune est violette, ce soir. Pourquoi les volets restent clos et les murs vérolés? Ouvre et bois la lumière.

    Sandrine Mercier, journaliste, Paris

    Posté par Sandrine Mercier, 15 juin 2011 à 12:44 | | Répondre
Nouveau commentaire